Chirurgie sans bistouri

Acide hyaluronique et toxine botulique, quelle est la différence ?

Il ne faut pas oublier qu’avant tout ce sont des interventions esthétiques et que même s’il n’y a pas d’opération à proprement dites, ce n’est pas sans risques ni effets secondaires. L’acide hyaluronique est aujourd’hui le traitement anti-âge n°1 en esthétique, utilisée pour hydrater, rendre l’élasticité à la peau, combler les rides, redonner du volume et sculpter. Déjà présente dans le corps en micro doses, cette chirurgie sans bistouri peut appuyer les injections de toxine botulique. Cette dernière agit sur les rides peu profondes et paralyse les muscles afin d’atténuer les rides d’expressions. L’acide hyaluronique comble et repulpe alors que la toxine botulique lisse et corrige l’affaissement en paralysant les muscles. Des précautions sont à prendre avant l’intervention, on préconise une semaine avant; d’arrêter le tabac, de ne pas consommer d’aspirine ni d’anti-inflammatoire. N’hésitez pas à fouiller les forums à ce sujet afin d’en savoir plus et d’avoir différents avis autant négatifs que positifs.

Acide hyaluronique

Chirurgie sans bistouri

Cette molécule est déjà présente en très faibles quantités dans le corps, en effet ce dernier en fabriquerait 5g par jour. Les injections d’acide hyaluronique sont utilisées pour beaucoup de cas. Principalement utilisée pour repulper les lèvres ; cette dernière hydrate, a la capacité de redéfinir l’arc de cupidon mais également les contours de la bouche. A défaut de pratiquer le Kylie Jenner Challenge (challenge ayant pour but de créer un appel d’air avec un récipient autour de la bouche pour avoir une bouche très pulpeuse, ce challenge a provoqué de nombreux accidents), une injection (toujours non sans risques) peut être une bonne alternative, ce produit met 6 mois à se résorber. Utilisée également afin de lutter contre le manque de tonicité, on peut grâce à l’acide hyaluronique galber les fesses ou encore rajeunir le dos des mains. Certains vont plus loin et se font même remodeler les parties intimes. Il y a aussi la possibilité pour les femmes portant souvent des talons de s’en faire injecter sous le pied afin d’en éviter l’usure. Comme je l’avais dit plus haut c’est le traitement anti-âge n°1 car avec l’âge la peau se déshydrate et devient plus fine, alors que l’acide hyaluronique justement hydrate et redonne du volume en comblant, elle rend son élasticité à la peau. A défaut d’être indolore l’intervention a quelques effets secondaires comme des réactions allergiques, la formation de petites boules (granulomes), démangeaisons, rougeurs ou encore hématomes, n’oubliez pas que le risque zéro n’existe pas.

Chirurgie sans bistouri

Toxine botulique

La toxine botulique est appelée à tort « Botox » qui est en fait une marque déposée de cette toxine.  C’est un procédé utilisé  dans le monde depuis plus de 20 ans. Pouvant être appuyé d’injections d’acide hyaluronique pour un rendu meilleur, leur but n’est pas si éloigné que ça. La toxine botulique était initialement utilisée pour corriger le strabisme de l’enfant et certains tics du visage. Elle aide à supprimer les rides du front, l’affaissement pour un rendu plus jeune. Cette toxine provoque en fait des paralysies musculaires qui servent à atténuer les rides d’expressions en lissant la peau. Elle agit sur les rides peu profondes et le muscle. Ici aussi le risque zéro n’existe pas, vous avez déjà vu les femmes accro à la toxine botulique qui en finisse le visage figé. Pour éviter cela, faite bien attention à qui vous allez aller voir pour cette intervention. Les injections sont à renouveler minimum au bout de trois mois avec quelques injections de ci de là la première année mais qui vont venir par s’espacer avec le temps. La toxine botulique est surtout utilisée sur le visage, contrairement à l’acide hyaluronique mais elle a également des indications médicales telles que l’hypersudation, la migraine, la vessie hyperactive, torticolis chronique…

En définitive…

Au risque de se répéter, ces interventions ne sont pas anodines, sans risques, sans effets secondaires. Elles sont indolores mais comme nous ne sommes pas tous égaux face à la douleur, il est possible d’appliquer 30 minutes avant une crème anesthésiante disponible en pharmacie sur ordonnance. Prenez toutes vos précautions si vous souhaitez sauter le pas, renseignez-vous bien. Sans oublier qu’il existe encore des tonnes d’autres chirurgies sans bistouri comme le lifting à fil, lifting à ultrason, le Plexr et j’en passe…